Depuis plus de 70 ans, la Fédération Nationale des Syndicats des Récoltants familiaux de fruits et Producteurs d’Eau de vie naturelle (FNSRPE) est au service des bouilleurs de cru, des arboriculteurs et de tous ceux qui œuvrent pour la sauvegarde et le maintien des vergers ceinturant nos villages.

Plus de 5000 adhérents répartis dans 20 fédérations et groupements constituent nos forces vives avec plus de 100 adhérents individuels qui nous soutiennent activement.

 
 

Notre but est de défendre et faire reconnaître les libertés, les droits fondamentaux des récoltants de fruits, des producteurs d’eau-de-vie naturelle, des producteurs de jus de fruits, leurs intérêts généraux, moraux, sociaux et matériels, de les aider à coordonner leurs efforts dans leurs actions syndicales sous toutes leurs formes légales en dehors de toute appartenance politique ou confessionnelle.

Outre les réseaux sociaux et la lettre d’ information, le principal moyen de communication est le journal Le Bouilleur de France édité depuis plus de 70 ans et distribué trimestriellement à plus de 4000 exemplaires.

L’histoire de la distillation remonte à des temps reculés. Les perses auraient inventé le principe de la distillation. Les premiers droits sur les alcools remontent au XVII siècle. En 1806 les droits des producteurs d’eau de vie sont instaurés, en 1815 Napoléon supprime les taxes sur les alcools, en 1916 10 litres de franchise sont attribués aux exploitants agricoles, en 1923 tous les récoltants bénéficient de l’allocation de franchise de 10 litres d’alcool pur, en 1940, interdiction de distiller à domicile.

En 1953 est instauré la limite du droit au privilège (10 litres alcool pur gratuits) aux personnes assujetties au régime agricole. L’ordonnance du 30 août 1960 supprime le bénéfice de l’allocation de franchise de 10 litres à tous les producteurs d’eau de vie. 40 ans plus tard la FNSRPE obtient l’amendement 232 qui alloue une détaxe de 50 % sur les 1000 premiers degrés. En 2012 la FNSRPE obtient l’allocation de franchise de 10 litres d’alcool pur à vie aux titulaires du privilège.

Quelques chiffres :

Plus de 90 000 producteurs d’eau de vie ont distillé durant la campagne de 2018-2019 (ils étaient plus de 700 000 en 1992) avec une production de 6324 HAP pour  19 495 562 HAP destinés à la commercialisation soit 0.03%.de la production annuelle Française. L’argument que les producteurs d’eau de vie font de la gnôle pour se saouler et qu’ils participent aux décès dus à la consommation d’alcool est loin de la réalité. Le binge drinking n’est pas dû à nos alcools, nous fabriquons de l’eau de vie naturelle à déguster entre ami.

Les actions de la FNSRPE:

Il faut savoir que parmi les acteurs qui font la richesse du monde rural figurent les arboriculteurs qui entretiennent les vergers, conservent un patrimoine d’anciennes variétés, forment des spécialistes arboricoles, créent des vergers écoles, donnent des cours sur l’arboriculture et l’environnement dans les écoles primaires, etc… Ces spécialistes, que sont les membres des associations de la Fédération Nationale, permettent de mettre en valeur les ressources du monde rural tant à la fois miroir et mémoire de notre pays : les campagnes constituent la plus formidable richesse que nous possédons. Le maintien de la tradition de distillation familiale est primordial pour nos campagnes et sert de lien social fort entre les habitants.

Aujourd’hui les droits d’accises sont remis en cause chaque année lors du PLF. La refonte de la directive 92/83 CEE nous maintien en alerte.

Notre veille porte sur la conservation de la demi-taxe aux non titulaires du privilège (10 litres d’alcool pur exonérés.de taxe). Si cette avancée venait à disparaitre, je pense que le nombre de producteurs d’eau de vie va se réduire drastiquement. Certes ils transforment leurs fruits en ce nectar que tout le monde apprécie mais ils sont les garants des ceintures vertes de nos villages. Ces vergers qui au printemps fleurissent les vallées de nos régions.

Outre la promotion et la sauvegarde des droits des producteurs d’eau de vie et récoltants familiaux de fruits, la FNSRPE est aussi un soutien administratif aux Fédération affiliées. Elle accompagne aussi les actions de promotions (aide aux projets, organisation de manifestations…)

Depuis plusieurs années nous avons le projet de créer la journée nationale du verger et de la distillation. Depuis 2 ans, la Fédération départementale de Haute-Saône a initié la Saint-Louis le 25 août, saint patron des distillateurs. Comme nous le disons « à la Saint-Louis vive les fruits. »

Voici en résumé l’historique des droits des Bouilleurs de cru que nous nommons aujourd’hui producteurs d’eau de vie naturelle, non pas par flatterie, mais pour ne pas donner des arguments aux lobbies anti-alcool.