Le thym à toutes les sauces

Le thym a toutes les sauces et pourquoi en sirop ou liqueur ? Et si vous essayer en esprit de thym à base d’eau de vie.

Le thym est une plante aromatique très appréciée pour ses propriétés médicinales, mais aussi en cuisine et dans la vie de tous les jours. On l’apprécie notamment pour ses vertus antiseptiques, antibiotiques et antibactériennes.

Comment l’utiliser :
Dans la sauce tomate, pour agrémenter un plat de viande ou de poisson, le thym accompagne et parfume délicieusement vos plats. Hormis l’utiliser pour ses qualités gustatives indéniables, que faire avec le thym ? On peut le consommer de différentes façons que ce soit frais, séché ou sous forme d’huile essentielle (celle-ci est contre-indiquée aux femmes enceintes et aux enfants en bas âge). Notez que vous pouvez aussi vous en servir pour l’entretien de la maison ! En effet, le thym vous servira, par exemple, à désodoriser votre intérieur.

Fiche pratique :Nom scientifique : Thymus Vulgaris

  • Famille : Labiacées, Lamiacées, Labiées
  • Origine : Bassin Méditerranéen
  • Végétation : Vivace et rustique, il supporte des températures allant jusqu’à -10 voire -15°C.
  • Floraison : Eté
  • Feuillage : Persistant
  • Usages : Cuisine, infusion, médicinal…

Quels sont les bienfaits du thym

Le thym est reconnu depuis des millénaires pour ses bienfaits. C’est une plante riche en vitamines qui est, de plus, très concentrée en fer. Le thym ne se substitue en aucun cas à une prescription médicale mais il peut aider à vaincre certaines maladies et à combattre les refroidissements. Consommé en infusion, accompagné de miel et de citron, le thym aide à renforcer ses défenses immunitaires et à se rétablir plus facilement après un rhume, par exemple. Sous forme de décoction, le thym libère toute sa puissance et cela en fait un très bon vermifuge pour les enfants.

En liqueur (Tiré du site https://www.ptitchef.com)

Ingrédients

  • 100g de thym en fleur
  • 1 litre d ‘eau de vie
  • 400 gr de sucre
  • 40 cl d’eau

Préparation

Mettez le thym en fleur dans un bocal de 1 litre et demi propre et sec.
Arrosez d’eau de vie, puis laissez macérer un quinzaine de jours.
A l’issue de ce temps de macération, versez 40cl d’eau dans une casserole et ajoutez le sucre. Portez à ébullition et faites bouillir pendant 3 minutes pour obtenir un sirop. Laissez le complètement refroidir.
Filtrez soigneusement le contenu du bocal et mélangez y le sirop complètement froid.
Laissez reposer cette préparation dans un endroit sombre pendant 3 mois, puis procédez à la mise en bouteilles et bouchez hermétiquement.

 

L’Esprit de thym

Ingrédients :

  • 1 bocal 1l et demi (avec caoutchouc)
  • 50 gr de sommité florale de thym
  • 50 cl d’eau de vie neutre
  • 15 cl de sucre de canne liquide (type CANADOU)

Préparation :

Mettre l’eau de vie et le sucre dans le bocal, mélanger
Préparer une étoffe légère de type gaze ou un tissu aéré en forme de poche
Suspendre la poche au-dessus du niveau du liquide dans le bocal. Fermer hermétiquement
Laisser tranquille au moins un mois
Secouer une fois le bocal pour que le liquide légèrement
Laisser reposer 2 jours

Filtrer
Compléter avec de l’eau pour atteindre 75 cl.
A déguster frais entre ami.

Ce type de préparation peut se faire avec de nombreuses fleurs.

Focaccia sucrée a la prune jaune et au raison noir

Ce pain plat cuit au four originaire d’Italie et cousin de notre fougasse, sert de base à de nombreuses recettes italiennes.Ici la déclinaison sucré est réalisée à la prune jaune et au raisin noir.

Ingrédients  pour 4 personnes :

  • 2 g levure de boulanger déshydratée
  • 10 cl d’eau
  • 200 g de farine T45
  • 1 g de sel
  • 40 g de sucre en poudre
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • ½ gousse de vanille
  • 3 cuillères à soupe de crème épaisse
  • 1 grosse prune jaune
  • 50 à 70 g de raisin noir
  • 2 cuillères à soupe de cassonade

Préparation :
Dissoudre la levure dans l’eau tiède, laisser fermenter un quart d’heure à l’abri des courants d’air.
Dans un saladier, mélangez la farine, le sel, le sucre et les grains de la ½ gousse de vanille. Faire un puits et ajoutez l’eau et la levure petit à petit en travaillant bien à la pâte pour que la farine absorbe le liquide. Terminez en incorporant l’huile d’olive.
Placez la pâte sur une surface farinée et pétrir pour avoir une consistance élastique.
Mettez la en boule et placez dans un bol couvert d’un linge humide dans un lieu chaud sans courants d’air jusqu’à qu’elle double de volume (environ 1 heure)

Lorsque la pâte est bien levée, abaissez-la dans un moule à tarte de 25 cm de diamètre et laissez à nouveau lever (dans les mêmes conditions que précédemment) pendant ½ heure.

Préchauffer votre four à 180°

Coupez la prune en tranches ou en lamelles.

Étalez la crème sur la focaccia et disposez harmonieusement les tranches de prune et les grains de raisin noir.
Saupoudrez de cassonade et enfournez pour 20 à 25 minutes.
Servez tiède ou froid.

Cette recette sucrée peut être déclinée avec différents fruits en fonction de la saison. La focaccia est idéale pour nous régaler lors d’un goûter

Guignolet artisanal

Origine du Guignolet

Guignolet est l’appellation populaire d’une liqueur à base de guignes et qui serait originaire d’Anjou, qui est aussi produit par la suite dans l’est de la France.
Cette appellation prend racine dans « guigne », l’une des espèces de cerises qu’il utilise dans sa préparation. La griotte et la marasque peuvent aussi entrer dans la recette de fabrication qui dépend de chaque fabricant. La macération des cerises donne un jus alcoolique qui sera sucré afin de neutraliser l’acidité naturelle des fruits (Wikipédia) 

Les cerises aigres

Le cerisier acide, Prunus cerasus, appartient à la famille des Rosacées. C’est un arbre fruitier connu également sous le nom de griottier, une appellation qui trouve son origine dans agriota et griota dérivés occitans d’agre, qui signifie aigre en référence à la saveur acide de son fruit.

  • Ingrédients pour 1 proportion
  • 5 kg de cerises aigres ou aigres douces
  • 2 litres d’alcool neutre consommable à 90°
  • 2 kg de sucre
  • 3 litres d’eau

Préparation
 Ecraser les cerises avec leurs noyaux, à la main ou par exemple à l’aide d’un robot de cuisine – ne pas faire éclater les noyaux

Mettre le tout dans une grande terrine, couvrir et laisser démarrer une fermentation spontanée pendant quatre à cinq jours.
Ajoute l’alcool et le sucre, mélanger et laisser reposer 24 à 48 heures.
Ajouter l’eau, mélanger à nouveau et faire infuser ce mélange pendant 4 à 6 semaines.
Filtrer plusieurs fois de plus en plus fin en commençant par une passoire classique et en terminant par un filtre à café permanent ou un linge très fin.
Mesurer la quantité obtenue et compléter avec de l’eau pour obtenir 8 à 9 litres* de boisson
Mettre en bouteille et laisser reposer quelques mois puis consommer très frais.

Liqueur, vin de Tanaisie

Trois en un, Médicinal – Répulsif – Curative

Cette plante herbacée de la famille des astéracées au feuillage très découpé, exhale un parfum prononcé qui éloigne les insectes. Ses feuilles amères peuvent rehausser la saveur des salades, et ses fleurs ont des propriétés digestives et vermifuges.

Ici nous l’utiliserons de façon digestive aussi bien en liqueur qu’en vin

 

Liqueur de Tanaisie

Dans un bocal mettre 70 grs de sommités Fleuries et 1 litre d’eau de vie à 45 °, et ajouter 80 morceaux de sucre.
Laisser macérer 10 jours en remuant chaque jour pour faire dissoudre le sucre.
Filtrer et mettre en bouteilles puis attendre 3 mois avant de passer à la dégustation

Vin de Tanaisie

1 sommité fleuris fraîche
1 litre de vin muscat
Faire macérer els fleurs dans le vin pendant une semaine
Filtrer
Boire un fond de verre après les repas.

Ratafia de coing

Ingrédients :
2 l de jus de coings—2 litres d’eau de vie de coing à 40°
Préparation :
Mélangez , ajouter 1,5 bâton de cannelle et 1.2 kg de sucre avec 4 clous de girofle.
Laisser macérer 3 mois à la cave bouché hermétiquement.
Après filtrer et mettez en bouteille.
Variante pour plus de gout ajouter 4 coings lavés coupés en morceau.
A boire avec modération et bien frais

Merci Roland ROGER (Haute-Marne)

Liqueur de coing

Ingrédients :
1 Kg d’épluchures de Coings , assez épaisses .
1 Litre d’Eau de Vie à 50 ° .
350 grammes de Sucre Cristallisé .
½ Litre d’Eau .
Préparation et repos
1°) Lavez les coings puis essuyez – les soigneusement , afin de retirer le duvet .
2°) Epluchez –les et mettez les épluchures dans un grand bocal d’1 litre et demi , fermant hermétiquement avec un caoutchouc .
Ajoutez l’eau de vie et tassez au maximum .
3°) Fermez le bocal avec le couvercle et laissez macérer la liqueur pendant 6 semaines .
4°) Au bout de ce temps , faites chauffer l’eau avec le sucre dans une casserole jusqu’à obtenir un sirop . Laissez refroidir ce sirop .
5°) Mélangez le sirop , à la liqueur de coings dans le bocal .
6°) Filtrez la liqueur et mettez –la en bouteilles . Bouchez – les .
7°) Conservez la liqueur dans un endroit sec , et à l’abri de la chaleur .
C’est délicieux ……

Merci à la famille MORIN de Vitteaux
(Côte d’Or)